Unpublished
Faro
Wildlife, fishing and nature draw visitors to Faro

La porte d’entrée sur la route Robert-Campbell et sa nature sauvage

Constituée en 1968, la municipalité de Faro a d’abord abrité les ouvriers de l’une des mines de plomb et de zinc les plus productives du monde. Depuis la fermeture de la mine, la ville s’est convertie en havre pour les artistes et les fervents du plein air du Yukon et de l’extérieur qui veulent se ressourcer dans la nature et vivre une expérience loin des sentiers battus. La faune environnante fait la réputation de Faro, particulièrement le petit troupeau de mouflons de fanin qui ont élu domicile dans les falaises du voisinage.

Laissez-vous tenter par une promenade à pied sur les sentiers de l’arboretum de Faro ou en voiture le long du chemin Blind Creek qui mène au centre d’observation des mouflons du mont Mye. Outre que vous y trouverez quantité d’endroits où vous loger, Faro offre un éventail complet de services touristiques, dont le Centre d’interprétation de la région de la route Robert-Campbell, un bâtiment en rondins de taille impressionnante où vous pourrez tirer profit des nombreux panneaux d’interprétation qui s’y trouvent pour vous renseigner sur la région.

Les plus entreprenants peuvent se lancer pour une traversée à pied, en vélo ou en skis du sentier Dena Cho, une ancienne piste utilisée par les Kaska pour se rendre au mont Mye. Le sentier à usages multiples s’étend sur 67,7 km entre Faro et Ross River, une distance qui, pour un randonneur moyen, représente de 3 à 4 jours de marche.