Peu de cours d’eau sont si intimement liés à l’histoire culturelle, sociale et économique d’un peuple que l’est le fleuve Yukon. Le quatrième cours d’eau en longueur en Amérique du Nord, le fleuve Yukon recueille presque toutes les eaux du territoire et anciennement servait de principale voie de communication entre Whitehorse, Carmacks,Dawson et nombre d’autres localités. Les bateaux à aubes, remplacés par les automobiles et autres, ne sillonnent plus le fleuve depuis longtemps, certes, mais celui-ci n’a rien perdu de son charme; il demeure un fascinant microcosme des richesses fauniques, naturelles, historiques et culturelles du Yukon et un parcours qui ne décevra pas même les plus exigeants.

Le Yukon est un cours d’eau à la fois calme et plein d’entrain. Il se prête aussi bien à des excursions en canoé d’une ou deux journées qu’à des excursions de plusieurs semaines. Baptisé la « rivière de l’or », il a mené des centaines d’intrépides jusqu’aux champs aurifères du Klondike durant la ruée vers l’or de 1898. Ceux qui l’empruntent aujourd’hui peuvent encore voir ici et là de vieilles cabanes abandonnées et épaves de bateaux à aubes. Une excursion sur le fleuve est une occasion en or de se familiariser avec la vie des premiers explorateurs et le passé commercial du Yukon au site historique de Fort Selkirk qu’on a restauré, de vivre une expérience tumultueuse aux rapides Five Finger et d’aborder Dawson sous un autre angle.

Le tronçon Thirty Mile, compris entre le lac Laberge et la rivière Teslin, a été désigné une des rivières du patrimoine canadien. Ce sont les capitaines des bateaux à aubes qui sillonnaient le fleuve à l’époque de la ruée vers l’or qui ont baptisé cette section « Thirty Mile ». Son débit rapide et son cours capricieux en faisaient le segment le plus dangereux du fleuve, et bien des bateaux y ont fait naufrage. De nos jours, les embarcations modernes n’ont aucun mal à manoeuvrer dans ces eaux et les plaisanciers peuvent passer une journée agréable et fascinante à pagayer entre le lac Laberge et le vieux fort de Hootalinqua. Exception faite d’un court tronçon juste passé Carmacks, le fleuve Yukon est un parcours paisible loin des sentiers battus qui vous laissera admirer à loisir la faune et les paysages environnants.